Luxembici: étape 1

Tu l’as compris j’ai donc opté pour tenter de te raconter de manière la plus simple possible (pas envie de me trimballer la tablette dans les bagages), c’est à dire à partir du téléphone, au quotidien mon avancée cycliste! J’ai donc préparé (durant ma quarantaine obligatoire, j’avais le temps) ce format d’article, un par jour, publication automatisée (d’ailleurs si un jour l’un d’entre-eux est publié vide, c’est que j’ai eu un soucis pour le compléter en temps et en heure) que je tenterais de mettre à jour le soir après mon étape.

Lieu de départ: Ternand

Lieu d’étape: Ormes (Simandre après Tournus et avant Châlon)

Nombre de kilomètres effectués: 128 et juste 1000 de dénivelé

Temps en selle: 6h50 comme ru le découvre juste en dessous.

Résumé: départ directement dans le dur car de Ternand il faut monter jusqu’au Saule d’Oingt… descendre et traverser Villefranche d’abord puis la Saône à Beauregard. Et là assommé par la déception: la rivière est en crue. Et je ne pourrais jamais… malgré plusieurs tentatives, suivre la Voie Bleue. Ce fut donc,au mieux de la petite route mais souvent de la départementale très passannte et pleine de camions! Alors si j’ai rien contre le climat pluvieux de la dernière quinzaine ni même contre la construction de cette voie cyclable à la même hauteur que l’eau… par contre un petit bandeau rouge d’alerte sur le site internet dédié, que j’ai encore regardé le matin en partant… cela aurait été avisé et sympa. Et pour la suite visiblement c’est du même tonneau… les digues ont lâché à Sassenay….

Photos du jour:

Bivouac:

Dans un pré à vache… sans vache… en bord de Saône … enfin en temps normal non…. mais donc eau courante pour la douche et globalement tranquille même si les voisins sont proches! Désolé je ne monte la tente que plus tard!

État de forme et d’esprit:

Fortement désappointé par ce contre-temps météo qui va rendre la découverte de la voie bleue impossible….mais on va de l’avant en espérant que la décrue soit rapide!

6 commentaires sur “Luxembici: étape 1

  1. Oh 😥 merde alors !
    Tu pourras peut-être la récupérer plus loin.
    Bonne route

  2. Courage, mais tu dois pouvoir trouver des itinéraires moins fréquentés. Faut faire un point Michelin tous les soirs !

  3. Que d’eau ! Que d’eau !
    Et même pas potable pour mettre dans l’apéro … , pardon dans le sirop !

Alors qu'en penses-tu?