Cyclotourisme: victimes collatérales

Le choc des photos pour commencer!

Je t’avais déjà fait part de cette problématique, celle des gants que ce soit de vélo ou de moto! Je la complète ce jour: j’ai donc ces gants mal en point que tu viens de voir, un dernier baroud d’honneur! Il faut dire que ceux-ci, offert par Kerstin en Corée pour mon anniversaire de 2013, ont donc presque 8 ans de bons et loyaux services derrière eux!

Et quand je dis cela, je ne surjoue pas: c’est en septembre 2013 que je suis devenu vélotaffeur, c’est à dire que j’ai depuis fait pratiquement tous mes trajets pro, à Séoul comme à Bogota, à vélo! Et ces gants m’ont fidèlement accompagné tout ce temps là! Soit, selon Strava que je n’utilise QUE depuis 2015…. 20.000 kilomètres (car les voyage cyclo qu’ils n’ont pas réalisé sont compenser par les années de boulot 2013-2014 non référencées dans ce calcul):

Alors sentant leur fin proche, je les ai donc retaillés et ramenés en France pour leur offrir ce dernier périple, eux qui à part la traversée de la Corée avec Ludo et à bicyclette, n’avaient jamais réellement pris de vacances! Car à l’origine ils couvraient toute la main jusqu’au bout des doigts…..

Et en te remettant les photos côte-à-côte, tu peux donc constater que ces1600 derniers kilomètres les ont achevés!

Donc direction le cimetière des gants de vélo pour eux (la poubelle quoi) et place à leurs remplaçants, achetés chez l’enseigne bleue, mais, comme la qualité n’est plus ce que c’était, pas sûr qu’ils durent aussi longtemps!

5 commentaires sur “Cyclotourisme: victimes collatérales

  1. Voilà une belle fin de vie pour des gants de vélo ! 8 ans et + de 20000 km !!!!

  2. J’hallucine comment tu arrives à faire un article complet et détaillé sur des gants de vélo (que, pour ma part, j’aurais déjà jeté dès le 3e trou… mais c’est un autre problème.!). 😉
    Je loue néanmoins ton côté écolo qui use les objets jusqu’à la trame. 😁

  3. Ecolo ou radin ? 🙂 En tout cas, ce n’est pas avec toi que les enseignes vont prospérer ! Quand même, pour un gars qui fait autant de vélo, tu devrais savoir que l’investissement n’est pas un luxe mais une nécessité !

Alors qu'en penses-tu?