Gaz lacrymo à vélo

Gaz lacrymo à vélo

Forcément quand tu roules tous les jours 10 km et 40 minutes à vélo, il t’arrive de temps en temps des trucs inattendus!

Mais de là à devoir t’arrêter pour pleurer et cracher, je n’y croyais pas! Comme lundi soir à 18h15, en rentrant des conseils de classe!

Et pourtant c’est donc ce qui m’est arrivé hier au coin de la Carrera 11 et de la Calle 72! Une nuée de véhicules de polices, des détritus un peu partout et également une cinquantaine de policiers d’interventions équipés de pied en cap, tel Robocop!

Mais surtout une épaisse couche de gaz lacrymogène, malheureusement peu visible, que j’ai donc traversé, comme d’autres cyclistes, sous les ordres d’un policier, en uniforme, qui nous faisait signe de ralentir….. le con!

Sauf que si elle (la couche de gaz) n’était pas visible, elle était encore bien présente!! 100 mètres plus loin, ne voyant plus la route et pleurant à chaudes larmes j’ai du m’arrêter pendant 5 bonnes minutes!

D’où l’intérêt de tenir un blog, j’ai donc la curiosité de chercher mardi matin ce qui s’était passé, où plutôt ce qui venait juste de se terminer lors de mon passage!

La recherche m’a pris un peu de temps, car la nouvelle, de faible importance apparemment ne s’étalait pas à la Une des journaux!

article1

En traduction résumé, agitations étudiantes (de l’ Université Pédagogique et de la ESMAD) dans la zone….

A vélo, respirer des gazs lacrymogènes, FAIT!

0 commentaire sur “Gaz lacrymo à vélo

  1. Voila qui n’est pas banal !
    Surtout à vélo !
    Et tu n’avais même pas connu ça au cours de ta vie agitée d’étudiant…
    Tu dois avoir les narines bien dégagées aujourd’hui !
    Bonne journée !

  2. Je vois que tu aurais aussi pu être arrosé à la lance incendie , tu aurais eu d’autres eaux à essuyer ! bises

Alors qu'en penses-tu?

%d